A perdu une érection à 47 ans, Hommes : quelle sexualité après 50 ans ?


a perdu une érection à 47 ans

Quand consulter? Une sexualité qui se modifie Après 50 ans, certaines tendances se retrouvent dans des proportions variables suivant les hommes.

Problèmes d'érection: un signe avant-coureur?

Les modifications sont progressives, laissant le temps de s'y habituer sereinement et même d'enrichir sa sexualité, pour ceux qui savent s'y adapter. Bonne nouvelle, le désir reste présent!

a perdu une érection à 47 ans

Certes, parfois moins impérieux qu'à l'adolescente flamboyante De plus, la vie sexuelle s'adapte aux contraintes du quotidien et à l'intérêt que chacun porte, ou pas, à la sexualité. Les érections surviennent pour un seuil plus élevé de stimulation. Les érections ont tendance à être moins fermes et plus difficiles à maintenir longtemps.

a perdu une érection à 47 ans

Ces modifications offrent une sexualité moins axée sur la pénétration, plus érotique et sensuelle ; elles amènent une variation des pratiques sexuelles : longs préliminairesfellation et cunnilingus, masturbation, massage érotique ou massage prostatique, La période réfractaire, en d'autres termes le temps entre l'éjaculation et la prochaine érection, s'allonge.

Quant à l'éjaculation, elle peut être moins puissante. Rien de grave, si vous constatez ces évolutions, elles sont physiologiques! Les facteurs en cause Le vieillissement modifie habituellement le désir et le comportement sexuel mais là encore, dans des proportions très variables d'un homme à l'autre.

L’érection, fidèle thermomètre (de la santé)

Les stimulations sexuelles sont-elles devenues rares dans un couple ancien? Pour les plus âgés, un facteur sociétal entre aussi en jeu, avec une société qui peine encore à accepter la vie sexuelle de ses "seniors". Enfin, la survenue de maladie conditionne également la sexualité, tout comme la prise de traitement induisant parfois un trouble sexuel.

a perdu une érection à 47 ans

Des affections parfois en cause Autres modifications plus fréquentes avec l'âge, pouvant perturber la vie de couple : les troubles urinaires, qui commencent à survenir chez certains, la prostate s'hypertrophiant. Besoins pressants, réveillant la nuit, fait d'uriner trop lentement ou trop faiblement… "L' hypertrophie bénigne de la prostate touche la moitié des hommes environ, sans qu'il soit nécessaire d'opérer pour autant", rassure le Pr Stéphane Droupy, urologue.

La production de testostérone baisse progressivement au cours de la vie mais quand elle est importante, on parle de "syndrome de déficit en testostérone lié à l'âge" connue du grand public sous le nom d' andropause. Il provoque parfois des troubles sexuels, notamment une baisse de libido, des érections de moins bonne qualité, mais aussi des troubles le pénis monte moins souvent comme une fatigue, des insomnies, une diminution de la masse musculaire, une ostéoporose, voire une humeur dépressive.

a perdu une érection à 47 ans

Lorsque le déficit androgénique lié à l'âge est objectivé par une prise de sang, il peut se traiter par apport de testostérone. La communication, la clé du couple Si les femmes sont davantage informées de la ménopauseles hommes souffrent trop souvent d'un manque d'informations et ils s'inquiètent parfois de changements qui sont normaux. Ils ont tendance à se réfugier dans le silence et un certain fatalisme, et évitent parfois les rapprochements intimes pour ne pas être confrontés à une érection moins vaillante.

a perdu une érection à 47 ans

Les incompréhensions ne sont pas réservées aux couples hétérosexuels. Le dialogue est donc indispensable pour éviter ces erreurs d'interprétation et un cercle vicieux qui n'aboutira qu'à renforcer l'éloignement. La communication dans le couple est donc essentielle pour s'adapter aux modifications que chacun rencontre avec l'âge.

Troubles de l'érection : gardez la tête haute

Savourer le plaisir… A la lecture de ces conséquences de l'âge, les lecteurs peuvent s'inquiéter, craindre de vieillir et de ne pas être à la hauteur. Or les modifications détaillées ci-dessus n'empêchent pas une sexualité épanouie chez la grande majorité des plus de 50 ans, bien au contraire! Et érection diminuée plaisir sexuel n'est pas moins bon… La connaissance des modifications permettra de ne pas trop stresser et de mieux s'adapter.

Imprimer La dysfonction érectile est une incapacité répétée à avoir une érection, ou à la maintenir. Bien que les femmes puissent se sentir très concernées par le problème et même directement visées, elles doivent savoir que la dysfonction érectile est un problème fréquent qui atteint la moitié des hommes de 40 à 70 ans. De nos jours, beaucoup de moyens médicaux et psychologiques sont mis à leur disposition et la plupart voient leur trouble se régler rapidement. Le moyen pour savoir si c'est le cas est plutôt simple : si l'érection nocturne ou matinale continue ainsi que pendant la masturbation, mais que lors des relations sexuelles, l'homme vit une dysfonction érectile, la cause est psychologique. Elle peut intervenir au cours du premier rapport avec une nouvelle partenaire.

Ainsi, si le désir se fait moins impérieux, la tendresse et la complicité avec la partenaire compenseront au début de l'étreinte. Quant aux hommes, dès lors qu'ils abandonnent la notion de performanceils y prennent un plaisir immense. A partir de 50 ans, l'homme n'a plus forcément à s'investir autant dans sa carrière ; les enfants grandissent a perdu une érection à 47 ans quittent le nid conjugal, le couple subit parfois un surplace et s'enlise dans une routine délétère.

Alors que l'on est encore jeune, le défi à relever se trouve sans doute dans le couple! Les partenaires sont suffisamment en forme pour se découvrir, s'investir dans de nouveaux projets, des voyages, mais aussi dans un tête-à-tête sensuel.

Lettre d'information n°97 – Octobre 2010

Pour ceux qui se retrouvent célibataires, après un divorce, un nouveau monde s'ouvre à eux, riche en découvertes et en nouvelles vibrations avec une nouvelle partenaire, ou plusieurs… "Les réseaux sociaux et sites de rencontres sont des facteurs de changement des comportements chez les seniors", confirme le Pr Droupy.

Quelle que soit la configuration, le cap des 50 ans est donc loin de sonner le glas de la vie sexuelle : la "sexualité brute" des débuts cède la place à une sensualité riche en plaisir, qui gagne en intensité grâce à une meilleure connaissance de soi et un partage supérieur avec la partenaire… Quand consulter? En cas d'érection insuffisante pour pénétrer sa partenaire ou pour aboutir à une éjaculation, il est vivement conseillé d'en parler à son médecin pour bénéficier d'un bilan et un traitement.

L'urologue conseille de le faire rapidement, a fortiori quand l'homme est inquiet. La dysfonction érectile peut être le a perdu une érection à 47 ans d'une autre affection, comme une maladie des artères coronaires a perdu une érection à 47 ans "c'est un symptôme sentinelle qui permet de faire un diagnostic précoce alors que le symptôme peut paraître trivial", et de déboucher sur une prise en charge ou des conseils d'hygiène de vie.

La pratique d'une activité physique régulière, le sevrage tabagique et une consommation modérée d'alcool amélioreront la santé globale, mais aussi la rigidité des érections. En ce qui concerne les troubles urinaires, une consultation est vivement recommandée lorsqu'ils entachent la qualité de vie ou la vie de couple.

Problèmes d’érection

Le médecin généraliste peut mette en place un traitement médicamenteux mais l'urologue sera incontournable en cas d'intervention chirurgicale. Si l'homme ne veut pas consulter, le Pr Droupy conseille à la partenaire de trouver un médecin qui est à l'aise avec le symptôme et de programmer un rendez-vous. Si la relation avec le généraliste n'est pas suffisamment bonne ou s'il ne prend pas en charge les troubles de l'érection, pourra au a perdu une érection à 47 ans conseiller quelqu'un de compétent.

Masturbation et problèmes d'érection ? Y-a-t-il un lien ? [FAQ Sexo] avec le Dr. Gilbert Bou Jaoudé

Le gynécologue peut aussi être de bon conseil concernant un spécialiste. Il recommande également d'accompagner son amoureux au rendez-vous, la prise en charge est souvent plus efficace quand elle est faite à deux. Sources : Manuel de sexologie, Lopès.

  • Troubles de l'érection : gardez la tête haute
  • J'ai des pannes sexuelles: est-ce que c'est l'âge ?
  • Une érection pour la dépression
  • Cependant, la dysfonction érectile reste un sujet tabou dont il est difficile de parler, que ce soit avec sa partenaire, ou avec son médecin.
  • Le mécanisme de l'érection Les mécanismes de l'érection expliqués en images Les troubles de l'érection est un sujet qui concerne les hommes, mais qui intéresse aussi les femmes.

Editions Masson. Sexualité et vieillissement, Gérard Ribes.

Hommes : quelle sexualité après 50 ans ?

Editions Chronique sociale journaliste à la rédaction d'Allodocteurs. European Urology. Nov